Accueil
 
News
 
Vu par ...
 
Portrait
 
Filmo
 
Films
 
Séries TV
 
Courts & Clips
 
Galeries photos
 
Interview
 
Romans
 
 Les Âmes rivales
   Fiche
   Interview
 
 
   Votre avis
 Celui dont le Nom n'est plus
 Dans les Brumes du Mal
 Apocryphe


 
Contact
 
  René Manzor

Les Âmes rivales

Critique

LE FIGARO LITTÉRAIRE

Un premier thriller fantastique.
RENÉ MANZOR Le cinéaste français qui a séduit Hollywood offre une histoire d’amour au-delà de la mort.

On s’accroche à ce roman comme à une furieuse envie de vivre. Il ne faut pas aller chercher trop loin les mots pour dire tout le bien qu’on pense des Âmes rivales : ce livre est tout simplement génial. Par son histoire, faite de rebondissements à vous couper le souffle ; par la qualité des descriptions (Brooklyn, La Nouvelle-Orléans, Manhattan, les saisons, les quartiers) ; par les dialogues qui disent les sentiments et l’humour sans besoin d’en rajouter ; et par la solidité et la complexité psychologique des personnages (et pourtant, ils changent d’identité et de peau !). Une histoire incroyable, et pourtant on y croit - là est le génie de l’auteur. Il faut dire que René Manzor, même s’il signe son premier roman, est un maître du genre au cinéma et à la télé.

Un Avocat amnésique

Il y a une histoire d’amour impossible qui s’écrit au-delà du temps et au-delà de la mort entre Jahal, un Amérindien shaman, et la sublime Cassandre-Onienta. Il y a le père Arthur, le confident. Il y a Thomas Wells, au début du roman, c’est un jeune père célibataire professeur de philosophie dans un quartier déshérité (celui de son enfance) - il tente d’élever tant bien que mal sa fille Melly, une ado comme toutes les ados. Vers la fin, c’est un célèbre député que sa femme a tenté de tuer, ce qui le rend encore plus sympathique pour une carrière politique. Il y a un avocat golden boy amnésique qui enquête sur cette tentative de meurtre en même temps qu’il essaie de décrypter son propre destin. Entre tout cela, il y a surtout une intrigue menée de main de maître par René Manzor qui joue avec le fantastique, les flash-back et les changements d’angle avec maestria.

Impossible de résumer ce récit digne de Sixième Sens, le superbe film de Night Shyalaman. René Manzor prouve en signant ce récit qu’il est de la trempe des plus grands auteurs de thriller anglo-saxon.
Mohammed Aïssaoui, 14 juin 2012

L’ÉCRAN FANTASTIQUE

LES ÂMES RIVALES de René Manzor, un suspense à couper le souffle / ****

Réalisant brillamment le “passage” du cinéma à la littérature, l’auteur de "3615 Code Père Noël" nous livre un premier roman en forme de thriller fantastique particulièrement passionnant, où deux hommes se disputent, dans un duel à mort, l’amour d’une même femme à travers une histoire de réincarnation.

L’esprit de Jahal, l’Amérindien, hante Cassandre depuis la préadolescence de cette dernière, et n’entend nullement lâcher prise à travers les années, même si ce n’est qu’un fantôme... Personnages attachants évoquant les héros de Marc Lévy, rebondissements multiples attendent le lecteur, pris sous le charme. Écriture fluide, style élégant, René Manzor distille le suspense avec l’art d’un conteur assumé. Bien que le récit relève du surnaturel, son roman, et c’est sa force, s’avère avant tout réaliste, sans que jamais le lecteur ne puisse anticiper l’action qui demeure constante.

Efficace et terriblement évocateur - on croirait par moments visionner un film - Les Âmes Rivales marque la fracassante entrée de René Manzor dans un domaine où l’on ne l’attendait pas forcément
(Kero).
Alain Schlockoff, 30 juin 2012

Copyright © 2006 - René Manzor