Accueil
 
News
 
Témoignages...
 
Portrait
 
Filmo
 
Films
 
Séries TV
 
Courts & Clips
 
Galeries photos
 
Interview
 
Romans
 
 Les Âmes rivales
 Celui dont le Nom n'est plus
 Dans les Brumes du Mal
   Fiche
   Interview
   Critique
 
 
 Apocryphe
 À Vif


 
Contact
 
  René Manzor

Dans les Brumes du Mal

Votre avis

gruz 31 octobre 2016
Imaginez un excellent thriller américain. Imaginez maintenant un thriller écrit par un frenchy, qui réussit tellement bien son affaire qu’il dame le pion aux auteurs d’outre Atlantique. N’imaginez plus, René Manzor l’a fait pour vous avec son nouveau roman, Dans les brumes du mal.

Ce n’est vraiment pas chose aisée que de plonger le lecteur dans les brumes de la Caroline du Sud sans que cela fasse carton-pâte. On sent bien que l’auteur a profité de son expérience de scénariste cinéma et TV pour écrire cette histoire. Aucun doute qu’il a réalisé lui même nombre de repérages pour donner littéralement vie à cette partie de l’Amérique.
Quand un environnement est immersif, l’histoire a des chances de le devenir tout autant. En tant que lecteur, je me suis enfoncé dans les marécages de ce sud américain, j’ai sué dans ce climat subtropical et je me suis égaré dans cette mangrove. Mais je n’ai jamais été tout à fait perdu, René Manzor a tenu ma main tout au long du récit. Heureusement, parce que c’est un véritable labyrinthe végétal et scénaristique qui nous est proposé ici.

Ambiance sombre, rites vaudou, disparitions d’enfants. Des ingrédients épicés, typiques de la cuisine du sud des États-Unis et caractéristiques des thrillers « à l’américaine ».

N’imaginez pas un banal copié-collé pour autant, René Manzor joue avec ces (ses) influences sans jamais perdre sa personnalité. L’intrigue semble démarrer de manière ordinaire, mais réserve des surprises à foison, tout en prenant une direction vraiment inattendue. L’écriture est d’une belle fluidité, rendant l’aventure d’autant plus immersive et étouffante.

Et puis, il y a ce supplément d’âme qui concorde parfaitement avec l’auteur français qu’il est. Ses personnages sont blessés, perclus de souffrances et profondément attachants. J’oserais dire que la sensibilité qui se dégage d’eux est très européenne. Très universelle en fait, ce qui colle une vraie dose d’humanité à la peau de ces personnages et de cette histoire. La touche d’émotion qui change tout.

On sent à quel point René Manzor aime l’écriture. Il sait faire la différence entre son métier de scénariste et celui d’écrivain, profitant de l’espace alloué par le roman pour donner une belle consistance à ses protagonistes.

Avec cette efficace manière de raconter les histoires, Dans les brumes du mal est le genre de thriller qu’on ne peut lâcher une seconde, sous peine de trépigner tant qu’on ne peut s’y replonger. L’imagination est au pouvoir, et quand on rajoute que les sujets traités sont loin d’être anodins (comme ce que vivent les enfants des rues), on se dit, à chaque page, qu’on tient là un fichtrement bon bouquin.

Lilou08 13 décembre 2018
Je n’ai pas résisté à l’appel.... Je n’ai pas quitté l’écriture de René Manzor, j’ai enchainé avec ce très beau " Dans les brumes du mal". Vraiment j’aime son écriture, son humanité et les intrigues qu’il ficèle si bien que le suspense nous mène par le bout du nez jusqu’au bout. J’avoue que je n’avais absolument pas deviné le fin mot de l’histoire. Chapeau monsieur Manzor !

Ce que j’aime par-dessus tout dans ses romans, ce sont ses personnages super bien travaillés, ciselés avec de nombreuses facettes que l’auteur nous dévoile petit à petit. Dans le sud des Etats-Unis, dans sa chaleur moite avec des paysages de mangroves, personnage à part entière, dans cette Caroline du sud, à peine débarrassée d’un racisme latent et imprégnée d’une culture vaudou, l’auteur nous entraine sur la piste de "l’ombre" qui tue les mères et enlève les enfants... des enfants maltraités, des enfants perdus comme dans le conte de Peter Pan.

Pour enquêter, deux ex enfants des rues, du cru... le capitaine Nathan Miller, excellent flic de Charleston et Dahlia Rhymes, agent du FBI, spécialiste des crimes rituels. Les deux amis réunis par les circonstances replongent dans leur passé commun, douloureux, pour suivre la piste de l’ombre.

A vous de lire cet excellent polar / thriller / roman noir pour découvrir la suite. Je ne peux que vous le recommander très très vivement. J’ai vraiment beaucoup aimé.

Ah oui, je ne pose plus la question... René Manzor fait maintenant partie de mes auteurs préférés ! A suivre....

LeaTouchBook 25 octobre 2016
Depuis deux ans, j’attendais avec impatience le nouveau René Manzor. Je peux même dire que c’était la sortie dans le genre du thriller français que j’attendais le plus !

Celui dont le nom n’est plus avait été une belle claque pour moi, une révélation et je voulais confirmer cet essai avec ce nouveau roman. C’est réussi : Monsieur Manzor est un incontournable, un grand, très grand !

Le très gros point fort des romans de Manzor repose sur ses personnages. En un seul tome (one-shot) il arrive à en faire des héros aussi attachants que dans n’importe quelle série littéraire policière, ils sont incroyablement touchants, ils sont brisés, ils sont complexes, cabossés, ils sont humains. Ils sont approfondis en même temps que l’enquête. Dahlia Rhymes, agent du FBI, n’échappe pas à la règle : c’est une femme au terrible passé, qui va devoir revenir affronter ses démons dans un Sud moite et prompt aux préjugés raciaux. A ses côtés Nathan Miller cache lui aussi des secrets, des blessures... Deux êtres qui vont traquer un meurtrier aux allures de justicier : L’Ombre...

Les romans de ce talentueux écrivain prennent aux tripes tout simplement. Les personnages vont souffrir, vont aller au-delà de leurs limites, les affrontements familiaux seront affreux, l’explication finale est encore une fois déchirante. En réalité les romans de Manzor sont sincèrement beaux au milieu de tant d’horreur : ils font ressortir le meilleur de chacun des protagonistes. C’est à la fois un thriller extrêmement bien maitrisé avec une enquête passionnante, un page turner très efficace et un roman qui est tout aussi émouvant que le plus grand des classiques. C’est vraiment excellent.

En définitive, René Manzor est un écrivain tout simplement brillant et Dans les brumes du mal ne fait que confirmer un tel talent ! Vivement le prochain !

Copyright © 2006 - René Manzor