Accueil
 
News
 
Vu par ...
 
Portrait
 
Filmo
 
Films
 
Séries TV
 
Courts & Clips
 
Galeries photos
 
Interview
 
Romans
 
 Les Âmes rivales
 Celui dont le Nom n'est plus
 
 
   Interview
   Critique
   Votre avis
 Dans les Brumes du Mal
 Apocryphe


 
Contact
 
  René Manzor

Celui dont le Nom n'est plus

Fiche

CELUI DONT LE NOM N’EST PLUS

Londres, au petit matin. Sur une table de cuisine, gît un homme vidé de ses organes. L’assassin est une vieille dame à la vie exemplaire. Pourquoi cette femme a-t-elle sacrifié l’homme qu’elle a élevé comme un fils ?
Elle est incarcérée. Pourtant, le lendemain, un autre homme est tué de façon similaire. Par la personne qui l’aimait le plus au monde. À chaque fois, les tueurs, qui ne se connaissent pas, laissent derrière eux la même épitaphe écrite dans le sang de leur victime :

Puissent ces sacrifices apaiser l’âme de Celui dont le Nom n’est plus...

Trois destins vont se lier autour de ces meurtres incompréhensibles : ceux de McKenna, vétéran de Scotland Yard, de Dahlia Rhymes, criminologue américaine et de Nils Blake, l’avocat de ces coupables qui ressemblent tant à des victimes. Trois destins, et trois vies détournées à jamais de leur cours.

GRACE À UNE PLUME PARFAITEMENT MAÎTRISÉE, RENÉ MANZOR SIGNE UN ROMAN AUX FRONTIÈRES DE L’AMOUR ET DE LA MORT DONT ON NE SORT PAS INDEMNE. UN THRILLER HALETANT ET DÉRANGEANT DONT VOUS N’OUBLIEREZ PLUS JAMAIS LE NOM...

Né avec le goût de construire des histoires, René Manzor a d’abord donné corps à cette envie au cinéma. Ses deux premiers films, Le Passage et 3615 Code Père Noël, le font remarquer par Steven Spielberg qui l’invite à Hollywood. Voilà le jeune Français lancé à Los Angeles, scénariste et réalisateur, ghost writer (écrivain fantôme) pour les grandes productions. Dans les années 2000, René Manzor quitte les États-Unis et renoue avec le cinéma français (Dédales). En 2012, son premier roman, Les Âmes rivales, a révélé une plume au rythme vif et un univers mystérieux.

Copyright © 2006 - René Manzor